louis-vanier

Tout sur les situations à risque pour les expatriés et les voyageurs d’affaires

Pour conquérir de nouveaux marchés et se développer à l’international, les entreprises doivent parfois envoyer leurs employés dans des pays à risques. La connaissance et l’analyse des risques que les employés peuvent affronter sont fondamentales pour élaborer un programme de prévention efficace.

Un programme de cette nature sera de grande utilité pour mettre en évidence les différents types de risques que leurs employés peuvent rencontrer et le comportement qu’ils doivent adopter dans chaque cas.

Comment se renseigner sur les risques existant dans le pays d’accueil ?

Les expatriés et les voyageurs d’affaires peuvent être exposés à des risques sanitaires ainsi qu’à des risques liés à la sécurité fort différents de leur pays d’origine. Dans le dessein de se renseigner sur les zones à risques, les entreprises, si elles n’ont pas la ressource en interne, peuvent faire appel à des professionnels de l’évaluation du risque et de la prévention.

De même, elles peuvent consulter les recommandations et les conseils proposés par des institutions diverses ou des ministères, comme le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qui disposent d’une page dédiée aux voyageurs.

Une autre alternative est de recourir aux services des experts en gestion de risques et en formation des expatriés à leur sécurité.

Types de risques

Les risques sanitaires

  • Maladies infectieuses (malaria, dengue, hépatite, etc.), épidémies (ébola, choléra, méningite, etc.)
  • Installations sanitaires de faible qualité
  • Mauvaises conditions sanitaires
  • Difficultés d’accès aux médicaments et aux soins en général

Les risques de sécurité

  • Délinquance
  • Prise d’otages
  • Terrorisme
  • Présence des mines terrestres

Autres risques liés à la situation politique et sociale du pays (coups d’État, climat insurrectionnel, guerres civiles, etc.)

Au-delà de ces risques de santé et de sécurité pour les expatriés en Afrique ou ailleurs, il existe parfois des risques liés aux catastrophes naturelles tels que les tremblements de terre, les volcans, les tsunamis, pour lesquels il est plus prudent d’être préparé.

Facteurs aggravants

Les risques peuvent être plus élevés dans des situations déterminées. Ceci s’applique surtout au sein de différents pays comme en Afrique ou au Moyen-Orient. Les facteurs suivants peuvent augmenter le danger chez les expatriés :

  • La nationalité de l’employé lorsqu’il y a des tensions diplomatiques
  • Le poste occupé par l’employé
  • L’image de l’entreprise dans le pays d’accueil
  • Le comportement de l’employé. Par exemple, si l’employé a des attitudes non appropriées et considérées comme une offense au sein du pays d’accueil (fréquent au Moyen-Orient et dans certains pays très attachés aux traditions).