louis-vanier

Rédaction Web : Mes secrets pour une bonne mise en page

Je pense que ce n’est plus un secret que la grande majorité des graphistes privilégient la lettre en forme de Z pour faire en sorte que les lecteurs puissent examiner plus facilement chaque élément se trouvant sur une page. Il en est de même quand il s’agit d’une annonce, ou même d’une affiche.

Il existe en effet une sorte de code selon lequel le titre vient avant l’image, la taille du texte est plus importante que les légendes, et puis il y a la signature aussi appelée CTA qui vient en dernier lieu. De ce que j’ai pu retenir jusque-là, le principe de la mise en page respecte tout dans cet ordre. Instinctivement.

C’est donc un repère pour l’œil humain qui va automatiquement suivre ce modèle en « Z ». C’est d’ailleurs le schéma qui est pris en compte quand il s’agit d’une publicité ou plus simplement d’une mise en page. Aujourd’hui, je vais donc aborder avec vous le thème de l’efficacité d’une bonne mise en page. Alors oui, elle va dépendre beaucoup de cette disposition que vous donnerez au texte, mais aussi aux éléments graphiques, ainsi que sur la relation hiérarchique entre les deux. Comment faire pour avoir une bonne mise en page ? Je vous livre mes secrets.

entreprise-astuces

Les 3 principaux outils de la mise en page

Selon moi, le moyen le moins compliqué pour équilibrer votre page est faire usage d’une grille. C’est grâce à cet outil que vous allez pouvoir créer cette fameuse connexion entre les différents éléments qui viendront alors composer la page. Je trouve que la méthode est astucieuse, puisqu’elle donne du sens à la hiérarchie de votre mise en page. C’est aussi le meilleur moyen que je connaisse pour offrir une référence aux lecteurs en matière de structure. Je trouve qu’il est important de le souligner, puisque lecteur pourra se sentir à son aise en lisant les contenus sans se perdre. Et ça, ce sera uniquement parce que vous aurez su mettre en avant les connexions entre les éléments de votre page.

Autre point à ne pas négliger : le choix du point central qui servira essentiellement à trouver un équilibre. J’estime qu’il est indispensable de choisir un unique point central sur une page. Ainsi, vous aurez plus de chances d’établir un visuel fort. Ça aura pour avantage d’être un excellent moyen d’attirer le regard des lecteurs sur les points forts de votre page. Pour moi, le point central est celui qui fournit une structure qui soit réellement utile. Ce sera de loin plus facile d’organiser ce qu’il y a sur votre page.

Même dans le cas où il y aurait plusieurs éléments visuels, vous n’aurez qu’à les aligner de la même façon pour vous en sortir comme un chef. Pensez aussi faire usage de la règle des tiers pour obtenir un bon équilibre quand il s’agit de diviser la page. Le principe : fractionner la mise en page en tiers, autant verticalement qu’horizontalement. Par la suite, ce seront les points où les lignes se croisent qui constitueront les points de repère de votre composition.

entreprise - copie 4

Le blanc tournant et les éléments graphiques

Je me dois de souligner qu’un grand nombre de graphistes débutants ont cette habitude d’utiliser chaque espace libre sur une page. Quand il s’agit d’un support imprimé, l’utilisation du blanc tournant est considérée comme un classique à ne pas négliger pour ne pas surcharger la composition. Pour faire simple, il s’agit généralement d’élargir les marges, autant au niveau des pages que des gouttières.

Dès qu’il s’agit du web, le simple fait que l’espace entourant les éléments fait que la mise en page est plus équilibrée. La gestion de l’espace est meilleure quand il y a une structure qui soit réellement claire. C’est à partir de là que vous pourrez voir si ce que vous disposez sur la page peut réellement retrouver leur écho dans d’autres éléments.

Entre répétition et hiérarchisation 

J’en arrive maintenant à la répétition des éléments. Dans la pratique, cette méthode va vous aider à donner un sens plus fort et plus profond à votre création. Croyez-moi quand je vous dis que ça joue beaucoup sur l’équilibre de votre composition. Pour la faire courte, je dirais que l’identification, ainsi que la réutilisation d’un élément bien défini donnent des références à vos lecteurs. Il en est de même pour les traitements de conception dont le but reste de donner de la cohérence à votre mise en page.

À mon avis, il ne sera pas difficile de compléter cet effet en utilisant la bonne technique pour obtenir le point central. À noter aussi qu’il faut toujours penser à conserver l’équilibre global de votre création pour que ça puisse fonctionner comme il se doit. Vous verrez que ce sera beaucoup plus facile à interpréter au final, et que les meilleurs éléments de votre composition seront bien mis en évidence.

One Response

  1. LaurentF
    LaurentF 24 juillet 2016 at 17 h 54 min |

    Après des années de graphisme, je peux vous dire que j’en ai vu de toutes les couleurs de ce côté-là. Il y a des clients qui ignorent totalement ces règles, et qui ne veulent rien d’autre que de se tenir à ces critères qui ne fonctionnent pas.

    Reply

Leave a Reply